Carelink renforce son équipe permanente

 

En janvier 2024, Mareike Augsburger, psychologue d’urgence chez Carelink, a repris la responsabilité du service Recherche et développement. Sabrina Meier est venue renforcer notre gestion des interventions en tant que responsable des opérations.

Mareike Augsburger, docteure en sciences naturelles, travaille chez nous en tant que psychologue d’urgence depuis 2018. Depuis janvier 2024, elle assume la direction des Recherche et développement, où elle fait notamment progresser les projets d’innovation tout en consolidant le secteur des formations. Son ancien travail à l’Institut de recherche sur la santé et les addictions de l’Université de Zurich l’avait amenée à coopérer avec Carelink pour le développement de « LinktoCare » et l’étude correspondante.De 2021 à 2023, la psychologue a participé à la création de l’entreprise Klenico Health SA, en qualité de head of regulatory and scientific product development. Elle était, entre autres, chargée du développement et de la concrétisation de la stratégie de l’entreprise pour un logiciel médical destiné à diagnostiquer les maladies psychiques. Avant, Mareike Augsburger, a travaillé entre autres aux universités de Constance et de Zurich en tant que directrice de recherche et de projets liés au SSPT ainsi que pour le développement d’outils numériques de prévention. Elle a également travaillé avec des réfugiés traumatisés au centre de compétence en psychotraumatologie de l’Université de Constance.

 

Sabrina Meier a rejoint Carelink en mars 2024 en tant que responsable des opérations. Ses vastes connaissances et sa longue expérience acquise avec des personnes affectées par un évènement hors norme lui ont permis de mieux comprendre les besoins des personnes et des organisations concernées.
Auparavant, Sabrina Meier dirigeait le service des soins de la clinique médicale et de l’oncologie à l’hôpital cantonal de Münsterlingen. En été 2024, elle achèvera sa formation continue de conseillère psycho-oncologique SSPO. Ses activités antérieures dans le secteur de la santé confèrent à Sabrina Meier une vaste expérience dans la coordination efficace des ressources dans des conditions difficiles et dans l’habilitation des collaborateurs afin de parvenir ensemble à des résultats optimaux. Pendant son CAS en gestion systémique dans le domaine de la santé, préparé à l’Université de Saint-Gall, elle a en outre pu approfondir la gestion de projets et de processus.

 

 

Nous nous réjouissons énormément de coopérer avec Sabrina Meier et Mareike Augsburger et leur souhaitons beaucoup d’énergie pour leurs nouvelles tâches, qui, nous l’espérons, leur apporteront une grande satisfaction et de beaux résultats !

La culture de la sollicitude, plus importante que jamais

Nous vivons des temps incertains, marqués par de nombreux changements et des crises qui se chevauchent. Prendre soin de notre personnel et de nous-mêmes aura été, cette année, au cœur de la conférence Carelink, où des recommandations ont apporté un éclairage sur cet enjeu.

Une nouvelle appli, la constitution d’un groupe dédié aux clients et le maintien de son efficacité lors d’évènements majeurs, telles sont les mesures résultant d’un sondage édifiant effectué auprès des clients de Carelink. Walter Kälin les a évoquées pour ouvrir la conférence, qu’il présentait officiellement pour la dernière fois en qualité de directeur de la fondation. Et il peut être très fier du travail accompli – plaçant la barre très haut pour Carolin Wälz, qui lui succèdera.

Le professeur Giovanni Maio a donné le ton avec son approche précise et extrêmement nuancée de la culture de la sollicitude. Pour lui, la rupture qu’engendrent les événements hors norme cause une profonde vulnérabilité et scinde l’existence en un « avant » et un « après ». L’aide et l’attention portée aux personnes affectées sont essentielles et consistent en premier lieu à adopter la bonne attitude.

« La reconnaissance portée à autrui, dans son entité et ses besoins, est incomparablement précieuse », ajoute le professeur Maio.

La professeure Imke Knafla a ensuite exposé le rôle des entreprises, en particulier celui des responsables dirigeants. « Oui, cela vous concerne », affirme-t-elle, car une étude réalisée en 2022 à l’Université de Berne révèle que 30 % des employés se sentent assez, voire absolument épuisés. Une situation qui coûte à l’économie suisse près de 6,5 milliards de francs par an. Un « effet de débordement » montre par ailleurs que les crises personnelles impactent la performance au travail au point que les cadres sont amenés à intervenir. Imke Knafla souligne leur importance et le rôle qu’ils doivent assumer pour préserver la santé psychique au sein de leurs équipes.

Le professeur émérite Theo Wehner s’est, quant à lui, penché sur l’échec. Il prône une culture de l’échec qui consiste à « s’attendre à tout pour ainsi ne jamais être déçus ». La souplesse mentale qui permet de rester en phase avec une existence pavée d’erreurs et de décider en fonction de la situation contribue fortement au bien-être et, en fin de compte, à la réussite. Theo Werner résume en ces termes : « Embrace the unexpected ».

Patrick Rohr, animateur de la conférence, a ensuite mené le débat avec Kathrin Indermaur, psychologue d’urgence et directrice du département « Personnes et culture » chez Helvetas, sur l’assistance du personnel Helvetas œuvrant dans les foyers de crise à travers le monde. À ce sujet, elle se positionne clairement en faveur de la prévention, qui passe par une préparation et des formations approfondies, une assistance professionnelle sur place et le réseautage. Une table ronde a ensuite réuni tous les intervenants pour conclure sur la culture de la sollicitude.

La conférence Carelink 2023 s’est terminée par un passage de témoin : Walter Kälin, qui prend une retraite bien méritée après avoir dirigé Carelink avec succès depuis 2015, a été mis à l’honneur par Roland Frey, président du conseil de fondation, lequel a ensuite souhaité la bienvenue à la prochaine directrice, Carolin Wälz. Chez Carelink depuis octobre dernier, Carolin Wälz a exprimé ses remerciements pour la confiance qui lui était témoignée et clôturé la conférence en se réjouissant des évolutions à venir.

 

« Nous sommes reconnaissants et même un peu fiers ! » – Walter Kälin s’exprime sur l’enquête auprès des clients de Carelink

Carelink est extrêmement bien perçue, tant par sa clientèle que par ses propres équipes. Les groupes interrogés ont également attribué à la fondation les meilleures notes pour la qualité de ses prestations et de ses offres.

Ces chiffres font plaisir : d’après le directeur de Carelink, Walter Kälin, 94 % des clients sont dans l’ensemble satisfaits de l’organisation. 95 % trouvent que Carelink travaille avec professionnalisme. Et pour autant de sondés, la fondation joue un rôle important dans l’assistance et l’aide psychosociale d’urgence. La qualité des formations et des perfectionnements proposés obtient également d’excellentes évaluations. Ainsi, 94 % des clients estiment qu’elles sont pertinentes pour la pratique, et 90 % les jugent au fait de la science.

Les interventions sur place, un aspect essentiel
Pour l’avenir, les clients estiment que les spécialistes de Carelink devraient être particulièrement sollicités lors de décès/suicides, d’accidents, de menaces ou d’actes de violence. L’intervention sur place reste la forme d’assistance privilégiée.

Des clients régulièrement consultés à l’avenir
Le sondage a été réalisé au début de l’été par un institut d’études de marché. Pour toujours rester à la pointe de son temps, Carelink misera également sur un groupe surtout composé de clients et qui fera office de « caisse de résonance». Dans le cadre du sondage, ceux-ci ont en effet déclaré qu’ils exprimeront leurs besoins régulièrement sous cette forme et fourniront des retours sur les étapes de développement prévues par Carelink.

 

Care&Peer Practice (CPP) : une organisation autonome de formation de la fondation Carelink

Les prestations proposées par l’organisation de formation Care&Peer Practice (CPP) contribuent largement à offrir une aide psychosociale d’urgence de premier ordre en Suisse.

Depuis plus de 20 ans, des caregivers et des peers sont formés en Suisse dans le but d’apporter l’aide psychosociale d’urgence nécessaire aux personnes affectées par un évènement potentiellement traumatisant. Début 2017, le Service sanitaire coordonné (SSC) a chargé le prestataire de formations Care&Peer Practice (CPP) d’assurer les initiations et les cours de perfectionnement correspondants. Depuis 2021, l’offre CPP est pleinement intégrée à la fondation Carelink, tout en conservant une organisation autonome.

L’éventail des formations est destiné aux membres d’organisations de secours, aux careteams cantonaux et à d’autres organismes œuvrant dans l’aide psychosociale d’urgence. Les cours proposés ne cessent d’évoluer. Ils sont publiés sur le nouveau site Internet. Après la formation de base, les caregivers et les peers peuvent se perfectionner dans des sujets Care spécifiques, comme l’aide aux enfants et aux adolescents ou les sentiments de culpabilité et de honte. De même, ils peuvent suivre des cours sur l’autoprotection. Désormais, la CPP proposera aussi un rappel sur l’aide psychosociale d’urgence, qui permettra non seulement de remettre ses connaissances à jour, mais aussi d’échanger.

Carelink a actualisé sa déclaration sur la protection des données

Nous prenons au sérieux la protection des données. Dans cette logique, nous tenons à déclarer comment Carelink gère les données de ses clients et de ses partenaires.

La nouvelle loi fédérale sur la protection des données est entrée en vigueur le 1er septembre. Aussi avons-nous adapté notre déclaration en conséquence. Vous la trouverez sur notre site Internet.

Désormais, nous la mettrons à jour sans émettre d’information correspondante. Si le sujet vous intéresse, nous vous recommandons de consulter cette page à un rythme annuel.

News

Du nouveau au sein de l’équipe

À compter du 1er août 2023, Stephan Fuchs assumera la direction de la Gestion des opérations. Nous sommes très heureux que cette position cruciale soit reprise par ce collaborateur chevronné de Carelink.

Fort de ses études de médecine et de musique, Stephan Fuchs soutient l’équipe des volontaires de Carelink depuis 2007, à la fois comme caregiver et teamleader. En 2020, il a rejoint l’équipe permanente en tant que responsable des interventions. Ces trois dernières années, Stephan Fuchs a contribué à faire évoluer la gestion des opérations et a dirigé de nombreuses interventions. Ses ateliers et ses exercices dédiés aux cellules de crise ont sensiblement fait progresser la gestion de crise. Sa seconde profession, la direction d’orchestre, constitue aussi un trésor d’expérience pour ses différentes activités.

Stephan Fuchs succède à Danilo Segreto, qui souhaite se tourner vers un nouveau défi après 11 années au service de Carelink. À cet endroit, nous le remercions pour tout ce qu’il a réalisé pour la fondation avec tant d’engagement et de passion. Pour son avenir privé et professionnel, nous formons les meilleurs vœux de réussite.

Certains volontaires de Carelink la connaissent déjà : Eveline von Arx. Jusqu’ici psychologue d’urgence dans l’équipe des volontaires, elle sera responsable des formations, une fonction jusqu’ici assumée par Regula Lanz, qui a voulu réduire son taux de travail. Après ses études en sciences de l’éducation et son master en psychologie appliquée, Eveline von Arx était chargée de cours dans différents cursus de psychologie et de communication. Depuis plusieurs années, elle encadre les apprenants et les enseignants à l’école cantonale et à l’école de commerce de Zurich. Nous sommes ravis de pouvoir compter sur l’expérience qu’elle apportera dans cette nouvelle fonction également.

La culture de l’entraide ? Pour en savoir plus, rendez-vous le 26 octobre à la conférence de Carelink

La culture de l’entraide répond à notre vulnérabilité d’êtres humains. Comment cette approche éthique peut-elle impacter le monde du travail ? Pour répondre à cette question, Carelink a invité des scientifiques et des spécialistes d’entreprises à sa conférence bisannuelle, le 26 octobre 2023.

Différentes entreprises et clientes de Carelink misent déjà sur la culture de l’entraide. Aussi nous sommes-nous penchés sur cette évolution. L’enjeu n’est pas seulement de promouvoir et de maintenir la santé du personnel, mais aussi d’explorer l’utilité sociétale d’un débat éthique autour de ce sujet. Dans cette perspective, le professeur Giovanni Maio, spécialiste en éthique médicale de l’université de Fribourg en Brisgau ainsi que d’autres spécialistes ont répondu à l’invitation de Carelink. Comment réussir le pari de la culture de l’entraide, et qui en sont les bénéficiaires? La conférence de Carelink, organisée le 26 octobre 2023, vous apportera des connaissances édifiantes et des recommandations pratiques.

 

La psychologie d’urgence utilise les innovations technologiques. Le rapport annuel de Carelink indique les utilisations pertinentes.

On ne compte plus les interventions numériques, et la qualité est un critère important. Centre de compétence pour l’assistance psychosociale, Carelink a développé la première application en ligne de psychologie d’urgence pour l’espace germanophone : LinktoCare. Lors de réactions de stress, les personnes affectées peuvent compléter en toute autonomie l’assistance personnelle par ces interventions précoces. Cet article aborde l’utilité de cette tendance numérique et d’autres encore parmi les articles spécialisés sur les développements de l’assistance psychosociale et de la gestion de crise.

Début mai, vous trouverez notre rapport annuel sur notre site internet ou dans votre boîte aux lettres si vous faites partie de nos clients.

 

Grand merci, Arno Frei. Bienvenue et beaucoup de succès, Irene Kälin et Cristina Persico.

Arno Frei, collaborateur de la première heure, part à la retraite après plus de 20 ans de service. À la tête des finances et de la comptabilité, il a sensiblement contribué au succès de la fondation, qui s’associe à l’équipe de Carelink pour le remercier chaleureusement pour son immense engagement pendant toutes ces années et pour lui souhaiter le meilleur pour la nouvelle étape de sa vie.

Le 1er janvier 2023, Irene Kälin a repris son poste. Experte-comptable et économiste d’entreprise, elle a assumé la fonction de responsable des mandats auprès d’une fiduciaire de Lucerne pendant de nombreuses années.

Depuis le 1er janvier également, Cristina Persico a repris une nouvelle fonction. Elle soutient Carelink dans l’administration des formations Care&Peer Practice tout en gérant les lignes d’urgence pour les clients. De plus, elle dispose d’une longue expérience au service client du voyagiste Hotelplan.

Carelink souhaite une cordiale bienvenue et plein succès à Irene Kälin et à Cristina Persico.

Le 26 octobre 2023, vous êtes invités. À la conférence Carelink.

Certains rendez-vous ne se retiennent jamais trop tôt. Alors, à vos agendas pour bloquer l’après-midi du jeudi 26 octobre 2023. Car nos clients sont d’ores et déjà invités à la conférence Carelink de l’an prochain.

Ce n’est plus un secret pour personne : des conférenciers de premier ordre répondent à l’appel de Carelink. Et ces spécialistes non seulement en savent long sur l’assistance psychosociale et la psychologie d’urgence, mais ils maîtrisent aussi l’art de la présentation et de la transmission de connaissances. Pour toute personne désireuse de se former dans ces domaines, les conférences Carelink représentent sans conteste un gain.

Même si beaucoup d’eau coulera encore sous les ponts d’ici au 26 octobre 2023, l’équipe de Carelink à Glattbrugg a déjà approché d’éminents spécialistes pour cette manifestation. « Nous avons déjà contacté plusieurs personnalités de renom », nous confie Dominique Rüfenacht, responsable Relations clients & Communication chez Carelink.

Entre-temps, le sujet a été déterminé : « Les entretiens avec notre clientèle nous laissent entrevoir que les entreprises ont développé une réelle culture de l’entraide. », constate Dominique Rüfenacht. En effet, elles ont pris conscience qu’il fallait veiller sur leurs employés et leur santé tout en reconnaissant qu’elles devaient également amener leurs cadres à prendre activement soin de leur personne.

Mais comment s’y prendre ? Rendez-vous à la conférence Carelink 2023 pour des conseils pratiques.

Rapport annuel 2021 : Notre souvenir forge notre avenir

Carelink ne fait pas sa rétrospective à moitié et consacre le rapport annuel 2021, déjà en soi un regard sur le passé, au thème du souvenir. Entre-temps, le 20e anniversaire de la fondation s’est transformé en souvenirs.

L’année 2021, c’était à la fois deux ans de pandémie et 20 ans de Carelink. Un réel tour de force pour la direction. Mais, cet anniversaire était aussi émaillé de moments forts comme la conférence des volontaires et la conférence Carelink. Le directeur, Walter Kälin, nous présente sa rétrospective sous forme de journal. Et, des deux décennies de Carelink sont nés de nouveaux développements : le président du conseil de fondation, Roland Frey, met en exergue des possibilités numériques de l’assistance.

« Notre souvenir forge notre avenir », nous apprend ensuite la neuropsychologue Dörthe Heinemann dans le rapport annuel 2021. Le professeur émérite Hansjörg Znoj écrit sur le deuil, ses hauts et ses bas, et le potentiel d’apprentissage. Petra Strickner de Carelink nous apprend comment une bonne question posée au bon moment peut donner un cadre au vécu. Et enfin, le régal final en quelque sorte : le cuisinier et gérontologue Markus Biedermann décrit de manière vivace et affectueuse comment les mets éveillent des souvenirs et permettent de surmonter des situations difficiles.

Le rapport annuel 2021 de Carelink : non pas une lecture en survol, mais une expérience gratifiante, édifiante et étonnamment amusante. Les clients le recevront prochainement par la poste. Il est prochainement disponible en ligne : cliquez sur « Fondation Carelink » puis sur « Téléchargements ».

Enfin, un vaste retour à la « normale » La conférence Carelink 2021 en images

Le rythme bisannuel imprimé à la conférence Carelink la programmait en 2020. Mais « lorsque tout bascule » – le titre choisi à l’époque -, la rencontre est elle-même remise en question : annulation pour cause de pandémie de coronavirus. Le 4 novembre dernier, en revanche, on sentait souffler un vent nouveau dans l’auditoire de SIX ConventionPoint à Zurich : on assistait enfin à un vaste retour à la « normale » – et l’expression saisit bien le soulagement éprouvé en se rencontrant. Plus d’une centaine de clients étaient venus et, de toute évidence, ils appréciaient de pouvoir suivre les exposés sans contraintes, de se déplacer librement comme avant et d’échanger allégrement pendant l’apéro et le dîner volant. Gregor Meier a pris des photos pendant la conférence.