Pubblicati da so-wp

Mille hommes et un seul ordre

Que faut-il penser d’un appel d’urgence qui survient treize heures après l’accident? Klemens Reindl et Heiner Brunner se sont posé la même question à l’époque, en ce fameux dimanche de Pentecôte 2014. Onze jours et dix heures plus tard, le spéléologue Johann Westhauser était sauvé du gouffre de Riesending, les grottes les plus profondes et les plus longues d’Allemagne.

Aumônerie d’urgence : le réseautage est un atout

Paul Bühler a d’emblée fait partie des acteurs qui ont façonné le Groupe de travail de l’Aumônerie d’urgence Suisse (AG NFS CH). Fin 2017, il se démettra de sa fonction de président. Mais le réseautage entre les confessions, les religions et les organisations d’assistance, d’intervention et de sauvetage reste essentiel pour lui.

Prévenir les braquages par l’entraînement

«Les braqueurs adorent les stations-essence» titrait un quotidien alémanique en première page. En 2015, le canton de Zurich comptait à lui seul 16 tels braquages. Les personnes à risque peuvent les prévenir en acquérant les bons réflexes. Carelink s’est entretenue avec Frédéric Etter, qui s’est spécialisé dans ce type d’entraînement.

Quand les images passent en boucle dans notre tête

Comment notre cerveau réagit-il à des évènements traumatisants? Le médecin Alexander Jatzko, qui fait des recherches dans ce domaine depuis des années, connaît des réponses. Il les a présentées lors de la Journée des volontaires de Carelink, et ses enseignements pourraient bien influencer le travail d’assistance.

Peut-on entraîner sa résilience ?

La résilience, cette capacité de résistance psychique face à l’adversité, continue de faire parler d’elle. C’est pourquoi Carelink a décidé de creuser le sujet lors de la conférence des volontaires en 2015 et dans sa newsletter.